Quartier Européen, Strasbourg

2024-04-15T16:12:22+01:00

Terre de conte

Photo: ©Elisa Hahn

Details

Gratuit

A partir de 10 ans

Durée : 45min – 1h

Partenaire

Lieu d’Europe

Lieu de départ

Lieu d’Europe
Quartier Européen, Strasbourg

“Peut-être qu’en plaçant ici cette statue, la Grèce a souhaité renforcer son influence en Europe.

C’est un pari risqué tout de même, que de vouloir mettre les dieux à son service. Notamment Poséidon. Poséidon, un dieu complexe aux multiples facettes.

Poséidon est bien sûr connu pour son emprise sur les flots et le monde sous-marin, mais on le surnomme également « l’ébranleur du sol »”


Cette balade contée prend place autour du quartier européen.

Les bâtiments européens ont été construits pour permettre aux pays et à leurs habitants et habitantes de se retrouver, se rencontrer, débattre, faire des lois, discuter, célébrer, se battre pour des idées. 

Mais pas seulement. Quand les êtres humains se déplacent, leurs histoires se déplacent avec eux. Alors quand l’Europe s’est faite ici, à Strasbourg, les récits, contes et mythologies de toute l’Europe sont venus aussi. Et avec les récits, tous les personnages, toutes les créatures qui les peuplent. Les dieux. Les monstres. Les elfes. Les fées. Tout un monde parallèle s’est installé ici, à Strasbourg, dans ce quartier.

En bon monde parallèle, il est presque invisible, même si certains de ces personnages aiment s’incarner en statue ou en arbre. C’est ce que nous allons découvrir durant cette balade contée. Alors ouvrez les yeux et les oreilles, nous allons vous aider à débusquer les traces de cet autre monde. 

Un projet en construction avec la complicité de la compagnie Rebonds d’histoires et du Lieu d’Europe.
Une fiction sonore disponible dès le 05 mai 2024 sur l’application dédiée – GOH

En savoir plus

Gaëtan Gromer – Compositeur, artiste et réalisateur sonores, Gaëtan Gromer, né en 1978, vit et travaille à Strasbourg.Directeur artistique des Ensembles 2.2 (studio de création sonore particulièrement actif dans l’espace public) et membre du comité exécutif et du conseil d’administration d’HACNUM (réseau national des arts hybrides et des cultures numériques), il fait régulièrement converser son travail avec d’autres disciplines. Il a notamment travaillé avec Maria La Ribot, Valérie Manteau, Hélène Gaudy, Etienne Fanteguzzi, Sebastian Dicenaire, Eve Risser, Lucie Taïeb, Clara Olivares, LNLO, Samuel et Léo Henry, luvan, Zahra Poonawala, Stéphane Perger, Espèce de collectif…
Il est lauréat du prix européen d’arts numériques Imagina Atlantica 2012 et ses disques [fri:z] et Noise Level font respectivement partie des dix meilleurs albums Ambient de 2014 selon le webzine français SWQW et des dix meilleurs albums Drone de 2016 pour le webzine américain A closer listen.

Antoine Spindler – Formé au Conservatoire de Strasbourg dans les classes d’Ana Haas (violon) puis Claude Ducroq (alto) ainsi qu’à l’Université de Strasbourg en musicologie, Antoine Spindler s’est formé (Ircam, Fastlane, PML…) et spécialisé dans les musiques électroacoustiques et mixtes. Il enseigne dans la classe de Création et Interprétation Électroacoustique au Conservatoire et à la L’Académie Supérieure de Musique-Hear de Strasbourg. Actuellement, il joue au sein du trio Jafta avec lequel il sort l’album Traces et dans le duo Svië avec lequel il crée le disque Port Data. Ses expériences lui ont permis de collaborer avec différents ensembles et musiciens (Linéa, Live Animated Orchestra, le quatuor Ethos, Plurium, Clara Olivares, Eve Risser etc…) ainsi qu’avec différents auteurs (Hélène Gaudy, Jean Fauque, Valérie Manteau, Sébastien Dicenaire, Lucie Taïeb etc…).

Annukka Nyyssönen est née en Finlande d’un père finlandais et d’une mère alsacienne. Développant un intérêt tout particulier pour les histoires, les contes et les mythes, elle en a fait son métier, avec un attrait particulier pour le répertoire des contes merveilleux et des mythes. Elle raconte sur scène, souvent dans les médiathèques, les festivals, les établissements scolaires. Durant une dizaine d’années, elle a suivi les sessions de l’Ecole Noire, avec Myriam Pellicane, un parcours d’entraînement aux arts de la parole qui plonge au sources de la tradition orale. Elle a également été de l’aventure SISTAS, qui a rassemblé une vingtaine de conteuses sur l’île d’Oléron pour s’interroger sur la spécificité artistique au féminin. En parallèle des spectacles, elle mène des causeries et des projets d’actions culturelles et participe volontiers à des expériences collectives et à des projets de territoire, particulièrement au sein du collectif Front de l’Est.

Matthieu Epp est conteur professionnel depuis une quinzaine d’années. Après des études en informatique et un parcours dans l’éducation populaire, il a forgé ses outils au fil des rencontres et des disciplines (musique, danse, théâtre d’objets, improvisation). Il présente ses spectacles à l’échelle de la francophonie (France, Belgique, Québec…) à la fois sur des scènes de théâtre, mais aussi dans les festivals de contes, les médiathèques, les maisons de retraite et les établissements scolaires. Son répertoire s’étend de la mythologie à la science-fiction, avec une tendresse pour le conte traditionnel et le récit de vie. Ses spectacles ne se ressemblent pas. Pour chaque projet, il a à cœur de développer une forme qui servira au plus proche ses enjeux. Ainsi, il propose des tours de conte à domicile avec des instruments acoustiques, comme des formes plus spectaculaires avec de l’image et de la musique électronique.

Après des études de piano classique dans l’enfance, Fabrice Kieffer entre au Conservatoire de Strasbourg et découvre l’improvisation, la percussion, le jazz et les musiques traditionnelles. Il développe une passion pour l’accordéon qu’il étudie en se nourrissant notamment du contact des musiciens du collectif Bal’us’trad. Il s’implique dans toutes sortes de projets artistiques : jazz, musiques improvisées, musiques traditionnelles avec “en passant par la Montagne”, spectacle de rue, fanfare festive, musique de théâtre avec la compagnie Baraban. Son identité est marquée par un éclectisme musical, une curiosité et un polyinstrumentisme permanent.

La Ville de Strasbourg , la Région Grand Est, le FEDER, la Collectivité européenne d’Alsace et la DRAC Grand-Est.

Credits

Texte et voix : Matthieu Epp et Annukka Nyyssönen

Réalisation : Gaëtan Gromer

Musique :  Antoine Spindler

Vielle à roue et accordéon : Fabrice Kieffer

Prises de son : Antoine Spindler 

Application : GOH

Producteur délégué : Les Ensembles 2.2

Partenaire : Rebonds d’histoires et Lieu d’Europe

Luxembourg

2023-07-26T16:29:52+01:00

Parcours sonore à Luxembourg

Photo: ©Gaëtan Gromer

Details

Organisateur

Les Rotondes

Lieu

Luxembourg
Un projet en construction avec la complicité des Rotondes.
Soutiens : La Ville de Strasbourg , la Région Grand Est, le FEDER, la Collectivité européenne d’Alsace et la DRAC Grand-Est.
Une fiction sonore disponible en 2024 sur l’application dédiée – GOH

Reims

2024-03-26T14:34:26+01:00

Une conversation

Photo: ©Matëo Granger

Details

Gratuit

A partir de 12 ans

Durée : 45min – 1h

Partenaire

Saint-Ex, Culture Numérique

Lieu de départ

Parvis de Saint-Ex
Reims

Une conversation est une fiction sonore géolocalisée qui invite à suivre deux femmes au fil de leur déambulation rémoise. Hélène et Lucie se retrouvent alors qu’elles ne se sont pas vues depuis longtemps. La première, qui vit à Reims depuis toujours, a perdu un objet, et pour le retrouver, elle invite son amie à refaire le chemin parcouru la veille. Lucie découvre ainsi la ville à travers les souvenirs d’Hélène.

Elles marchent dans les rues et tandis qu’elles avancent, entre les répliques, on s’interroge : qu’a-t-elle réellement perdu ? Que cherche-t-on ? Qui est Hélène ? Des éléments échappent à la logique et à la chronologie, et peu à peu, dans le dialogue, le passé affleure. D’une rue à l’autre, au fil des architectures et des époques, la discussion opère par télescopage et rupture : le cadre strict du présent explose.

À travers les événements passés et leurs échos présents, à travers les corps d’Hélène et Lucie et leur présence dans la ville, c’est la condition des femmes et leurs contradictions qui sont aussi révélées.

Un projet en construction avec la complicité de Saint-Ex, Culture Numérique.
Une fiction sonore disponible en 2024 sur l’application dédiée – GOH

En savoir plus

Amélie Lucas-Gary est née en 1982 à Arcachon et vit à Paris. Après des études d’Histoire et de Cinéma à la Sorbonne, Amélie Lucas-Gary sort diplômée de l’École Nationale de la photographie d’Arles en 2009. Depuis, sa pratique a évolué, elle a publié trois romans : Grotte (2014) paru chez Christophe Lucquin Éditeur, Vierge (2017) et Hic (2020), parus aux Éditions du Seuil. Ce dernier, écrit lors d’une résidence d’écriture en Nouvelle-Zélande. L’ensemble des romans d’Amélie Lucas-Gary aborde la question de la création : celle de l’univers dans Hic, la genèse de l’auteure dans Vierge, les prémisses de l’histoire de l’art
dans Grotte. Elle travaille régulièrement avec des artistes dans le cadre de catalogues, expositions, ou performances. Elle utilise aujourd’hui, tour à tour ou conjointement, la photographie, la sculpture et l’écriture et propose une forme qui résonne avec le travail de l’artiste et déplace ainsi le regard sur les œuvres. Son travail littéraire est ainsi très emprunt de préoccupations plastiques, mises au service de son appétit pour le romanesque et l’aventure.

Gaëtan Gromer – Compositeur, artiste et réalisateur sonores, Gaëtan Gromer, né en 1978, vit et travaille à Strasbourg.Directeur artistique des Ensembles 2.2 (studio de création sonore particulièrement actif dans l’espace public) et membre du comité exécutif et du conseil d’administration d’HACNUM (réseau national des arts hybrides et des cultures numériques), il fait régulièrement converser son travail avec d’autres disciplines. Il a notamment travaillé avec Maria La Ribot, Valérie Manteau, Hélène Gaudy, Etienne Fanteguzzi, Sebastian Dicenaire, Eve Risser, Lucie Taïeb, Clara Olivares, LNLO, Samuel et Léo Henry, luvan, Zahra Poonawala, Stéphane Perger, Espèce de collectif…
Il est lauréat du prix européen d’arts numériques Imagina Atlantica 2012 et ses disques [fri:z] et Noise Level font respectivement partie des dix meilleurs albums Ambient de 2014 selon le webzine français SWQW et des dix meilleurs albums Drone de 2016 pour le webzine américain A closer listen.

Antoine Spindler – Formé au Conservatoire de Strasbourg dans les classes d’Ana Haas (violon) puis Claude Ducroq (alto) ainsi qu’à l’Université de Strasbourg en musicologie, Antoine Spindler s’est formé (Ircam, Fastlane, PML…) et spécialisé dans les musiques électroacoustiques et mixtes. Il enseigne dans la classe de Création et Interprétation Électroacoustique au Conservatoire et à la L’Académie Supérieure de Musique-Hear de Strasbourg. Actuellement, il joue au sein du trio Jafta avec lequel il sort l’album Traces et dans le duo Svië avec lequel il crée le disque Port Data. Ses expériences lui ont permis de collaborer avec différents ensembles et musiciens (Linéa, Live Animated Orchestra, le quatuor Ethos, Plurium, Clara Olivares, Eve Risser etc…) ainsi qu’avec différents auteurs (Hélène Gaudy, Jean Fauque, Valérie Manteau, Sébastien Dicenaire, Lucie Taïeb etc…).

La Ville de Strasbourg , la Région Grand Est, le FEDER, la Collectivité européenne d’Alsace et la DRAC Grand-Est.

Credits

Texte : Amélie Lucas-Gary

Réalisation : Gaëtan Gromer

Musique : Gaëtan Gromer, Antoine Spindler

Voix : Pauline Leurent et Marie Seux

Prises de son : Antoine Spindler 

Application : GOH

Producteur délégué : Les Ensembles 2.2

Partenaire :  Saint-Ex, Culture Numérique

Consultante histoire et patrimoine : Véronique Palot-Maillart

Remerciement : Eva Chanoir

Marseille

2024-03-18T16:45:32+01:00

L’île aux chiens

Photo: ©Gaëtan Gromer

Details

Gratuit

A partir de 10 ans

Durée : 25/30 min

Organisateur

La Citadelle de Marseille
Chroniques

Lieu

A la Citadelle de Marseille

“Quand j’étais minote, je rêvais d’être gardienne de phare, et finalement je n’en suis pas si loin. Quand on me demande ce que je fais, je dis que je suis gardienne de Fort.

Vous allez trouver que je me raconte des histoires et c’est pas faux, je suis bien obligée, puisque je suis quand même toute seule toute la journée. C’est assez solitaire comme boulot mais j’ai les échos de tellement d’histoires, j’ai de quoi faire dans ma tête.”

L’ouverture au public, même partielle, du fort Saint-Nicolas en 2024 est un événement très attendu par les habitants de la cité phocéenne. Une lourde grille s’ouvre enfin sur l’un des bâtiments les plus visibles, les mieux identifiés, les plus chargés d’histoire de Marseille – mais aussi l’un des plus mystérieux.

Valérie Manteau vous convie à une exploration des zones d’ombres sensibles qui subsistent dans les interstices de la grande histoire héroïque de Marseille, qui s’est écrite pierre à pierre dans le fort. Une promenade parmi les fantômes qui vous plonge dans les mystères de la Citadelle et met en lumière un épisode méconnu, entouré de fantasmes et de suspicions : l’occupation de la Citadelle par des centaines d’animaux, sous l’égide du service de Santé et Vétérinaire des Armées de 1978 à 2011.

En choisissant de confier son évocation à une intervenante civile, simple promeneuse de chiens, cette fiction sonore, incarnée à hauteur humaine, accompagnera votre déambulation en tâchant de lever le voile sur ces tabous que protègent les murailles qui se dressent au cœur de la ville.

Un projet en construction avec la complicité de La Citadelle de Marseille et Chroniques.

Une fiction sonore disponible en 2024 sur l’application dédiée – GOH

En savoir plus

Gaëtan Gromer – Compositeur, artiste et réalisateur sonores né en 1978, il vit et travaille à Strasbourg.Directeur artistique des Ensembles 2.2 (studio de création sonore particulièrement actif dans l’espace public) et membre du comité exécutif et du conseil d’administration d’HACNUM (réseau national des arts hybrides et des cultures numériques), il fait régulièrement converser son travail avec d’autres disciplines. Il a notamment travaillé avec Maria La Ribot, Valérie Manteau, Hélène Gaudy, Etienne Fanteguzzi, Sebastian Dicenaire, Eve Risser, Lucie Taïeb, Clara Olivares, LNLO, Samuel et Léo Henry, luvan, Zahra Poonawala, Stéphane Perger, Espèce de collectif…
Il est lauréat du prix européen d’arts numériques Imagina Atlantica 2012 et ses disques [fri:z] et Noise Level font respectivement partie des dix meilleurs albums Ambient de 2014 selon le webzine français SWQW et des dix meilleurs albums Drone de 2016 pour le webzine américain A closer listen.

Antoine Spindler – Formé au Conservatoire de Strasbourg dans les classes d’Ana Haas (violon) puis Claude Ducroq (alto) ainsi qu’à l’Université de Strasbourg en musicologie, Antoine Spindler s’est formé (Ircam, Fastlane, PML…) et spécialisé dans les musiques électroacoustiques et mixtes. Il enseigne dans la classe de Création et Interprétation Électroacoustique au Conservatoire et à la L’Académie Supérieure de Musique-Hear de Strasbourg. Actuellement, il joue au sein du trio Jafta avec lequel il sort l’album Traces et dans le duo Svië avec lequel il crée le disque Port Data. Ses expériences lui ont permis de collaborer avec différents ensembles et musiciens (Linéa, Live Animated Orchestra, le quatuor Ethos, Plurium, Clara Olivares, Eve Risser etc…) ainsi qu’avec différents auteurs (Hélène Gaudy, Jean Fauque, Valérie Manteau, Sébastien Dicenaire, Lucie Taïeb etc…).

Valérie Manteau est auteure, éditrice et chroniqueuse française. Ses deux premiers ouvrages Calme et Tranquille (2016) et Le Sillon (2018) sont édités aux éditions Le Tripode. Pour ces premiers romans, elle s’inspire de la Turquie, pays qui lui est cher, afin de tisser sa narration. En 2018, elle reçoit le prix Renaudot pour son second roman Le Sillon. Elle a fait partie de l’équipe de “Charlie Hebdo” et fut également éditrice aux éditions Les Échappés de 2008 à 2013.
En 2013, elle rejoint le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem) à Marseille, comme chargée d’édition et de diffusion. Elle vit désormais entre Marseille et Istanbul.

La Ville de Strasbourg , la Région Grand Est, le FEDER, la Collectivité européenne d’Alsace et la DRAC Grand-Est.

Crédits : 

Texte : Valérie Manteau

Réalisation : Gaëtan Gromer

Musique : Gaëtan Gromer, Antoine Spindler

Voix : Stina Soliva

Prises de son, mixage : Antoine Spindler 

Application : GOH

Producteur délégué : Les Ensembles 2.2

Partenaires : La Citadelle de Marseille, Chroniques – Biennale des imaginaires numériques

Belfort

2024-03-18T16:27:06+01:00

Ouwa

Ouwa - fiction sonore géolocalisée

Photo: ©Matëo Granger

Détails

Gratuit

À partir de 12 ans

Durée 45min/1h


Partenaire

Espace Multimédia Gantner

Lieu

Etang des Forges
Belfort

“Les plantes chantent les affects – aux premiers rangs desquels la tendresse et l’attachement – et les émotions – parmi lesquelles on notera, en territoire d’Ouwa, une prédominance de la joie et de la mélancolie.” 

Ouwa est un parcours sonore géolocalisé autour de l’étang des Forges, offrant une expérience immersive qui donne à entendre le vivant.

Durant cette fiction, vous êtes projeté dans un futur lointain, où l’étang des Forges se situe désormais en territoire d’Ouwa. L’autrice luvan vous convie à une rencontre avec le monde végétal. Une utopie où d’étranges mutations sensorielles permettent à quelques individus, appelés “chantres floréales” d’entendre, de voir, de sentir les plantes. 

Plongez dans un univers où les frontières entre l’humain et le végétal s’estompent. Suivez ce parcours poétique, laissez-vous guider et explorez un monde où la nature parle à travers des langages mystérieux. 

Bienvenue en territoire d’Ouwa, où chaque pas est une rencontre avec l’inattendu.

Inspiré par la thérolinguistique de l’autrice de science-fiction américaine Ursula Le Guin, le parcours Ouwa propose une immersion dans un « Et si nous entendions le reste du monde ».

Un projet en construction avec la complicité de l’Espace multimédia Gantner.
 
Une fiction sonore disponible en 2024 sur l’application dédiée – GOH

En savoir plus

luvan est autrice. Son travail s’axe sur l’élaboration de lieux imaginaires complexes, à la fois utopiques et dystopiques, lui permettant de commenter et d’anticiper l’actualité. La fiction est pour elle un outil de réflexion sociale et politique. Passionnée par le son et les matières orales traditionnelles, elle écrit également des pièces de théâtre, pratique la performance et réalise des créations radiophoniques. Elle est membre actif du collectif d’écrivains de science-fiction Zanzibar aux côtés, entre autres, de Sabrina Calvo, Alain Damasio, Catherine Dufour et Léo Henry. Historienne de formation, luvan (de son vrai nom Marie-Aude Matignon) a vécu en Afrique, dans le Pacifique, en France, en Chine, en Scandinavie et en Belgique avant de s’installer en Allemagne.

Gaëtan Gromer est un compositeur, artiste et réalisateur sonores né en 1978. Il vit et travaille à Strasbourg. Directeur artistique des Ensembles 2.2 (studio de création sonore particulièrement actif dans l’espace public) et membre du comité exécutif et du conseil d’administration d’HACNUM (réseau national des arts hybrides et des cultures numériques), il fait régulièrement converser son travail avec d’autres disciplines. Il a notamment travaillé avec Maria La Ribot, Valérie Manteau, Hélène Gaudy, Etienne Fanteguzzi, Sebastian Dicenaire, Eve Risser, Lucie Taïeb, Clara Olivares, LNLO, Samuel et Léo Henry, luvan, Zahra Poonawala, Stéphane Perger, Espèce de collectif…
Il est lauréat du prix européen d’arts numériques Imagina Atlantica 2012 et ses disques [fri:z] et Noise Level font respectivement partie des dix meilleurs albums Ambient de 2014 selon le webzine français SWQW et des dix meilleurs albums Drone de 2016 pour le webzine américain A closer listen.

Antoine Spindler – Formé au Conservatoire de Strasbourg dans les classes d’Ana Haas (violon) puis Claude Ducroq (alto) ainsi qu’à l’Université de Strasbourg en musicologie, Antoine Spindler s’est formé (Ircam, Fastlane, PML…) et spécialisé dans les musiques électroacoustiques et mixtes. Il enseigne dans la classe de Création et Interprétation Électroacoustique au Conservatoire et à la L’Académie Supérieure de Musique-Hear de Strasbourg. Actuellement, il joue au sein du trio Jafta avec lequel il sort l’album Traces et dans le duo Svië avec lequel il crée le disque Port Data. Ses expériences lui ont permis de collaborer avec différents ensembles et musiciens (Linéa, Live Animated Orchestra, le quatuor Ethos, Plurium, Clara Olivares, Eve Risser etc…) ainsi qu’avec différents auteurs (Hélène Gaudy, Jean Fauque, Valérie Manteau, Sébastien Dicenaire, Lucie Taieb etc…).

La Ville de Strasbourg, la Région Grand Est, le FEDER, la Collectivité Européenne d’Alsace (CEA), la DRAC Grand-Est et CREAA – Université de Strasbourg

Crédits :

Texte : luvan

Réalisation : Gaëtan Gromer

Musique : Gaëtan Gromer, Antoine Spindler

Voix : Sébastien Bizzotto, Florine Chevrolet, Regis Kante, Pauline Leurent

Prises de son, mixage : Antoine Spindler

Application : GOH

Producteur délégué : Les Ensembles 2.2

Partenaire : Espace multimédia Gantner

Aller en haut